Retour

Les enseignants en Croatie: «Tous les citoyens doivent apprendre et acquérir des compétences pour une culture démocratique au quotidien!»

Zagreb 13/03/2017

Deux groupes d’observation en Croatie, dans le cadre du projet „Les compétences démocratiques dans l’ère digitale“ se sont tenus début Mars à Zagreb et Bjelovar, où 20 enseignants et experts travaillant avec des jeunes, ont discuté des compétences pour une culture démocratique dans l’ère digitale. Les groupes d’observation ont été conduits par deux experts issus de l’organisation partenaire – Le Forum pour la Liberté dans l’Education.

Les groupes d’observation étaient une bonne opportunité pour les enseignants et experts afin de se rassembler et parler de sujets importants pour les jeunes aujourd’hui – communiquer hors et en ligne, les compétences démocratiques et la culture médiatique. En analysant les données personnelles, on peut voir que les élèves en Croatie utilisent différentes formes de réseaux sociaux pour communiquer, tels que Snapchat, Instagram, Viber et Whatsapp. Certains utilisent encore Facebook, principalement les jeunes issus de zones rurales. Par ailleurs, il est important de mentionner que les enseignants utilisent aussi Facebook et Viber pour communiquer avec les étudiants, étant donné qu’ils reçoivent l’information immédiatement (ce qui est différent lorsqu’ils communiquent via e-mail).

Il a été rapporté que la communication des élèves a influencé leurs compétences à l’écrit, dans la mesure où beaucoup d’entre eux utilisent des abréviations lorsqu’ils rédigent, mais aussi des smileys. La communication a changé avec l’utilisation d’outils en ligne et internet, ont conclu les enseignants.

Les enseignants sont convaincus que, pour communiquer démocratiquement, les jeunes ont besoin d’acquérir des compétences critiques, de réflexion, d’avoir de l’empathie, de la tolérance et de la compréhension mutuelle. Ils croient que tous les partenaires ont la responsabilité d’enseigner aux jeunes comment communiquer démocratiquement – les écoles, les professeurs, les parents, les médias, les organisations non-gouvernementales et les gouvernements (locaux). En ce qui concerne les compétences associées à la culture médiatique, les enseignants sont conscients que les élèves peuvent reconnaître les pièges des annonces commerciales; toutefois, il est difficile pour eux de faire la différence entre différentes sources (par exemple, les informations vraies et fausses).

En ce qui concerne les compétences pour l’acquisition d’une culture démocratique, tous les enseignants sont convaincus qu’elles sont importantes et qu’elles devraient être inclues dans un cursus scolaire. Elles soulignent le besoin d’enseigner des valeurs et attitudes, ce qui manque dans le système d’éducation croate. Au sujet des valeurs, ils détectent qu’il manque aux élèves les suivantes: faire valoir la diversité culturelle, la dignité humaine et les droits de l'homme. Quand ils ont parlé des attitudes, ils ont souligné l'ouverture à la différence culturelle et à d'autres croyances, visions et pratiques, ainsi que l’efficacité personnelle.

De manière générale, les enseignants disent que ces compétences peuvent être inclues dans le cadre d’activités extra-scolaires et qu'ils souhaiteraient plus d'opportunités pour travailler sur celles-ci avec les élèves. Finalement, ils ont conclu que ces compétences sont importantes pour toute la société et que tout le monde devrait en bénéficier.

 
Communiqué de presse - Le Forum pour la Liberté dans l’Education - Projet 4 «La culture démocratique en action - compétences démocratiques à l'ère du numérique».

TWITTER TWITTER