Depuis 2012, le Programme Sud cherche à encourager la coopération, l'échange de connaissances et le partage de bonnes pratiques entre les deux rives de la Méditerranée, et depuis le Programme Sud III, il encourage plus activement la collaboration entre bénéficiaires du sud de la Méditerranée.

Le Programme Sud IV vise à continuer à promouvoir la mise en réseau et l'établissement de programmes au niveau régional en mobilisant le plus grand nombre possible de bénéficiaires et de parties prenantes clés de la région du sud de la Méditerranée. Plus particulièrement, le programme se concentre sur deux volets thématiques pilotes : la lutte contre la violence à l'égard des femmes et des filles et la lutte contre la corruption, car tous deux ont suscité un large intérêt parmi les bénéficiaires et capitalisent sur l'expertise solide d'un certain nombre d'entre eux, ce qui est fondamental afin de soutenir de tels réseaux régionaux.

 

 Pour plus d'informations sur l'action du Conseil de l'Europe pour la lutte contre la violence à l'égard des femmes

 Pour plus d'informations sur l'action du Conseil de l'Europe pour la lutte contre la criminalité économique et la corruption

 

Photo: 4ème réunion du réseau Šibenik des agences de prévention de la corruption soutenu par le Conseil de l'Europe (17-18 octobre 2019, Tunis) au cours de laquelle la Jordanie, le Maroc et la Tunisie ont rejoint le réseau

Réseaux sociaux Réseaux sociaux
Réseaux de l'Organisation Réseaux de l'Organisation

Le Programme Sud a permis aux représentants de la région de participer et de contribuer activement aux réseaux existants du Conseil de l'Europe, tels que l'UniDem Med (Université pour la démocratie), le réseau HELP, le projet méditerranéen d'enquête sur l'alcool et les autres drogues dans les écoles (MedSPAD), le réseau Šibenik des agences de prévention de la corruption ou encore le Réseau parlementaire pour le droit des femmes de vivre sans violence de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe.