Les échanges entre pairs au sein de réseaux sont connus pour être l’une des méthodes d’apprentissage collaboratif des plus efficaces. Ils fournissent des opportunités inestimables de partage d’expériences et de bonnes pratiques, et permettent de tirer des leçons des succès et défis  rencontrés par les uns et les autres. La promotion de réseaux existants et la création de nouveaux réseaux entre l’Europe et le Sud de la Méditerranée a été une priorité depuis la première édition du Programme Sud.

Jeunes leaders politiques des Ecoles d’Etudes Politiques de Tunis et Rabat lors du Forum Mondial pour la Démocratie, 8-10 novembre 2017, Strasbourg

La mise en réseau d’experts du Sud de la Méditerranée avec leurs homologues européens a été et continuera à être encouragée grâce à la participation des partenaires aux comités  conventionnels et comités d’experts intergouvernementaux et aux groupes de travail du Conseil de l’Europe. Ce type de dialogue est particulièrement important en ce qu’il facilite le processus d’harmonisation législative en accord avec les standards du Conseil de l’Europe, tout en contribuant à l’intensification de la coopération intergouvernementale entre les deux rives de la Méditerranée.

Le Programme Sud III aura pour objectif d’optimiser le niveau de coopération régionale dans le domaine des droits de l’homme, de l’Etat de droit et de la démocratie au travers de l’expansion des réseaux existants. De nouveaux réseaux vont aussi être promus selon la demande des bénéficiaires, notamment en matière de lutte contre les violences faites aux femmes, thématique transversale du Programme.

Exemples de réseaux existants:

Réseaux sociaux Réseaux sociaux