Retour

Loi sur l’élimination des violences faites aux femmes en Tunisie : quel bilan un an après la promulgation de la loi organique ?

Tunis 28-29 Mars 2019
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Loi sur l’élimination des violences faites aux femmes en Tunisie : quel bilan un an après la promulgation de la loi organique ?

En février 2018 entrait en vigueur la loi organique n° 2017-58 relative à l’élimination des violences faites aux femmes en Tunisie. La rencontre tenue les 28-29 mars à Tunis dans le cadre du Programme Sud III a offert la possibilité d’examiner précisément les défis liés à la mise en œuvre de cette nouvelle législation s’agissant de la prévention des violences, de la protection des victimes, de la poursuite des auteurs et du partenariat à promouvoir entre les différentes parties prenantes. Organisée conjointement par le ministère de la Femme, de la Famille, de l’Enfance et des Séniors et le Conseil de l’Europe, en partenariat avec plusieurs agences de l’Organisation des Nations unies, la conférence a mis un accent particulier sur le rôle essentiel de la justice, des forces de sécurité, du milieu médical et des travailleurs sociaux dans la prise en charge et l’orientation des femmes victimes de violence tel que le prévoit la loi organique tunisienne dont les dispositions sont largement en phase avec la Convention du Conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique (Convention d’Istanbul). Une séance spécifique a été dédiée à la sensibilisation sur les violences faites aux femmes au niveau des médias et du grand public, condition essentielle à la déconstruction des stéréotypes basés sur le genre et à la prévention de la récidive. Les recommandations émises à l’issue de cette rencontre serviront de base à l’organisation d’activités dans des domaines identifiés comme prioritaires, comme par exemple les responsabilités des magistrats dans la mise en œuvre adéquate des dispositions législatives et l’orientation appropriée des femmes victimes.

 

Photos de la conférence 

 

Le Programme Sud III est un programme conjoint du Conseil de l’Europe et de l’Union européenne, financé par l’Union européenne et le Conseil de l’Europe, et mis en œuvre par le Conseil de l’Europe.


Réseaux sociaux Réseaux sociaux