Retour

Lutte contre la violence à l’égard des femmes : des parlementaires marocains analysent les principales dispositions de la Convention d’Istanbul

Rabat 5 Decembre 2018
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Lutte contre la violence à l’égard des femmes : des parlementaires marocains analysent les principales dispositions de la Convention d’Istanbul

Le Groupe thématique sur l’égalité et la parité de la Chambre des Représentants du Maroc a accueilli le 5 décembre 2018, avec le soutien du Programme Sud III, une réunion de présentation et de discussion des principales dispositions contenues dans la Convention du Conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique (également connue sous le nom de Convention d’Istanbul).

Organisée à la demande de parlementaires marocains, cette rencontre a permis à ces derniers de confronter les dispositions de la Convention d’Istanbul avec celles de la loi 103.13 relative à la lutte contre la violence faite aux femmes, adoptée en février 2018, dont le Parlement exercera prochainement le contrôle de la mise en œuvre. Cet échange a également ouvert la voie à d'éventuelles autres activités à l'échelon parlementaire, portant sur certaines dispositions plus spécifiques de la Convention d’Istanbul, dans l’optique de renforcer le Parlement dans ses prérogatives de suivi de l’action gouvernementale.

 

Le Programme Sud III est un programme conjoint du Conseil de l’Europe et de l’Union européenne, financé par l’Union européenne et le Conseil de l’Europe, et mis en œuvre par le Conseil de l’Europe.


Réseaux sociaux Réseaux sociaux